3.9.14

Voyage au centre de la terre de Jules Verne


Mécanisme de l'histoire

Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé.
Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du xvi siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre !
Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan...

Mon sentiment 
(Voyage au centre de la terre de Jules Verne)
C'est donc avec ce célébrissime "Voyage au centre de la Terre" que je découvre cet auteur, non moins connu. Cela fait longtemps que j'aurai dû lire Jules Verne, je le sais. Mais parfois, les auteurs les plus connus sont ceux qui me donnent le moins envie. A cause de ce que j'en ai entendu. La peur de ne pas aimer un "classique incontestable", ou d'être déçu par l'original d'une histoire déjà connue dans les grandes lignes. Mais mieux vaut tard que jamais, et je regrette à présent de ne pas avoir cédé à Jules Verne plus tôt. Quelques renseignements pris, "Voyage au centre de la Terre" m'a semblé être le bon livre pour débuter; une histoire qui promettait d'être captivante, un texte qui ne serait pas trop encombré de termes techniques.
J'ai vraiment aimé ce voyage, et nul doute que Jules Verne fera partie de mes futures lectures. 20.000 lieues sous les mers, De la Terre à la Lune en tête de liste. On m'a déjà conseillé Le tour du monde en 80 jours, mais j'ai l'impression de déjà connaitre, de déjà l'avoir lu tellement l'histoire (et le dénouement final) est présente dans mon esprit. 

Pièces détachées

C'était la première fois, à ma connaissance, qu'il manquait à la solennité du dîner. Et quel dîner, cependant! Une soupe au persil, une omelette au jambon relevée d'oseille à la muscade, une longe de veau à la compote de prunes, et, pour dessert, des crevettes au sucre, le tout arrosé d'un joli vin de la Moselle.
____________________

-Assez. Quand la science a prononcé, il n'y a plus qu'à se taire.
____________________

Toutes ces merveilles, je les contemplais en silence. les paroles me manquaient pour rendre mes sensations. Je croyais assister, dans quelque planète lointaine, Uranus ou Neptune, à des phénomènes dont ma nature "terrestielle" n'avait pas conscience. A des sensations nouvelles, il fallait des mots nouveaux, et mon imagination ne me les fournissait pas. Je regardais, je pensais, j'admirais avec une stupéfaction mêlée d'une certaine quantité d'effroi.
_____________________

-Quoi! vous croyez encore à quelque chance de salut?
- Oui ! certes, oui ! et tant que son coeur bat, tant que sa chair palpite, je n'admets pas qu'un être doué de volonté laisse en lui place au désespoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire