21.8.14

Je suis une légende de Richard Matheson



Mécanisme de l'histoire

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.

Mon sentiment 
(Je suis une légende de Richard Matheson)
"Je suis une légende" est un livre déroutant dans l'ensemble. Tout d'abord par la façon dont il traite du vampirisme, qui semble ici plus inspiré du zombie. En fait, il s'agit plus facilement d'un mélange des deux dans leurs acceptations courantes. Et rien que cela suffit à changer une histoire. Ensuite, notre "héros" n'en est pas un (ne vous attendez pas à retrouver un courageux Will Smith en forme), mais est un vrai antihéros. Alcoolique, trouillard, passif, dépressif, fataliste, égoïste et, oserais-je, lâche. Bref, le bon gros beauf lâché dans un univers post-apo, selon certains, ou l'incarnation de l'être humain - et de ses faiblesses- pour d'autres. Cela aurait pu suffire à une histoire, mais Richard Matheson a été plus loin en construisant une réelle évolution à se personnage, tout en gardant une logique de sa psychologie. Ainsi que les quelques rebondissements, et autres troubles sentimentaux et psychologiques nécessaires. De vraies questions se posent lors de la lecture, qu'elles soient générales ou personnelles, en tout cas, cela fait aussi du bien de lire un bouquin qui nous pousse à réfléchir.
Si vous avez aimé le film, c'est bien, vous n'avez peut-être pas mauvais gout (moi aussi je l'ai beaucoup aimé, ce n'est pas incompatible), mais oubliez-le. Complètement. Les deux histoires n'ont en commun que le titre, et un semblant de "zompires". Et jetez-vous sur le livre, il en vaut largement le détour!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire